3
COMM.

Comment trouver « LA » bonne accroche pour des pages de ventes et emails efficaces

Il est monnaie courante que l’on se triture l’esprit avec le titre d’un article, le slogan d’une page de vente, ou bien encore l’objet d’un email. Dans tous les cas, ce que l’on cherche est LA BONNE accroche. La petite phrase qui va faire écho dans la tête du lecteur et qui va l’emmener où on le désire.

Comme le propriétaire d’un magasin qui va chercher à soigner sa vitrine pour être sûr qu’un maximum de gens entrent dans le magasin pour voir ce qu’il a à proposer. C’est exactement la même chose !

Si cela nous prend tant de temps, tant de réflexion jusqu’à ce qu’on soit satisfait de notre « trouvaille » c’est pour la simple et bonne raison, que trouver une bonne accroche est quelque chose de difficile. Pourtant, pour se faciliter la tâche, on peut se pencher sur plusieurs aspects de réflexions qui viendront nous aiguiller et nous donner le ton qui convient.

1)   Echauffement avec les mots

Avant de se lancer plus précisément, il est bon de se pencher sur le message et les mots utilisés dans l’accroche en rapport avec votre secteur. Ce n’est pas tout de cibler le public, et de déterminer le message que l’on veut faire passer, mais il faut trouver les bons mots. Et c’est là le nerf de la guerre, la partie où l’on s’arrache souvent les cheveux !

Pour y arriver, ce que je fais souvent, c’est de prendre un papier et un stylo et d’écrire tous les mots qui me viennent à l’esprit. En général, je coupe tout ce qui est autour de moi. Radio, télé, téléphone, je coupe même ma box internet des fois. Et je me laisse porter par mes pensées.

Lorsque vous allez essayer cela, il est probable, comme cela a déjà été le cas pour moi, que vous séchiez au début. Mais il ne faut pas se laisser submerger par la feuille blanche. Si le sujet ne vous inspire pas, pensez à des choses du quotidien : les courses, les factures, le repas du soir, etc…et vous verrez que naturellement votre cerveau va vagabonder et se laisser aller à revenir tout doucement vers le sujet initial.

Que cela dure 5 minutes ou une demie heure, vous aurez votre feuille avec tous ces mots qui sont autant d’ingrédients pour que vous puissiez créer votre propre recette. Trifouillez tout ça et sélectionner les mots qui accompagneront le mieux votre secteur, vos produits, vos idées…

A présent, votre état d’esprit est placé dans la perspective de trouver une accroche et vous pouvez passer à la phase pratique.

 2)   A qui s’adresser et comment le faire

Lorsque vous avez choisi d’établir votre blog, vous avez bien fait attention à choisir un secteur précis pour n’attirer que les gens qui sont intéressés par ce dernier.

Pour l’accroche, c’est pareil. Il faut d’abord que vous vous demandiez « QUI » vous voulez attirer. Parmi l’ensemble de vos lecteurs, tous ne seront pas forcément intéressés par l’article ou la promotion que vous allez mettre en avant. C’est pour cela qu’il faut éviter de se dire « Je vais viser large, et le tri se fera lorsqu’ils viendront sur la page ». Non ! C’est l’inverse !

Il faut se demander quelle est la valeur intrinsèque de l’article ou de la page de vente. Savoir véritablement ce qu’il/elle véhicule comme notions. Ensuite, vous pourrez viser directement les gens. Rien ne sert d’essayer de trouver une accroche qui « PEUT séduire ceux que ça n’intéresse pas ». Il faut trouver une accroche qui « VA SEDUIRE AU MAXIMUM ceux que ca intéresse vraiment ».

Je m’explique. Prenons un exemple. Imaginons que vous ayez un blog sur l’automobile. Parmi vos lecteurs vous allez avoir des passionnés, des amateurs du dimanche, des curieux. Il va sans dire que vous n’allez pas vous adresser à l’ensemble à chaque email.

Il faudra trouver une accroche ou une promotion très précise pour que votre sujet puisse intéresser les passionnés car ils savent déjà beaucoup de choses.

Pour les amateurs du dimanche vous pourrez vous contenter d’un sujet moins ciblé, mais tout de même spécifique comme la consommation d’essence.

Pour les curieux qui ne connaissent que peu ce secteur, vous pourrez traiter d’un sujet comme l’achat d’une nouvelle voiture. Quelque chose de très basique qui nous arrive tous un jour, même quand l’automobile est le dernier de nos soucis.

Vous voyez donc que parmi vos prospects, tous n’ont pas les mêmes attentes. Il ne sert donc à rien d’essayer de tous les toucher. Par contre, lorsque vous avez défini « QUI » vous visez, il faut les viser du mieux possible.

3)   Trouvez le bénéfice et utilisez le bon vocabulaire

Pour qu’une accroche raisonne correctement et interpelle le lecteur il faut qu’elle transmette un message de bénéfices. Si le lecteur sait immédiatement que grâce à vous il va tirer un bénéfice (immédiat si possible), les chances de clicks sont infiniment plus grandes.

En lisant votre accroche le lecteur DOIT se dire « Ah super, grâce à … je vais pouvoir… »

S’il ne se le dit pas, l’accroche est à retravailler.

Reprenons nos exemples automobiles avec la partie des passionnés.

Si on leur parle d’un aspect, même précis, de leur passion duquel ils ne retireront rien, personne ne sera intéressé par ce qui peut se cacher derrière. Par contre, si je prévois de les aider à  améliorer les performances de leur moteur, là on tape dans du « précis » qui vise les passionnés ! Comme exemple d’accroche basique pour vous donner une idée je proposerais « Comment améliorer les performances de votre moteur en optimisant son couple ».

« Le couple » du moteur interpelle le passionné car c’est un langage technique auquel on ajoute le bénéfice : l’amélioration des performances du moteur.

Pour les amateurs du dimanche et le sujet de la consommation d’essence, pourquoi pas proposer une accroche du type « 9 techniques pour réduire votre consommation d’essence ».  Le bénéfice étant bien sûr la consommation d’essence et donc, une facture moins importante. Par contre, dans cet exemple, comme nous n’avons pas à faire à des passionnés, le langage doit rester basique et ne pas être trop technique.

Si vos lecteurs ne sont pas des passionnés, évitez à tout prix de tomber dans le « too much ». Bien souvent, la vulgarisation d’un domaine permet de se faire comprendre plus clairement et avec beaucoup plus d’impact.

Je pourrais continuer des heures avec des tonnes d’exemples, mais je pense qu’à présent vous avez bien saisi l’idée.

Récapitulons ensemble les éléments qui permettent de faire une bonne accroche.

–       Réflexion sur le champ lexical à employer

–       Déterminer à qui l’on va s’adresser

–       Mettez en avant le bénéfice tiré grâce à votre produit  

–       Mélangez les 3 points du dessus pour accoucher d’une belle accroche en pleine forme !

J’ai à mon tour une petite question : dans vos expériences passées, quelles ont été les difficultés rencontrées lorsque vous avez du passer de l’idée initiale à l’accroche finale ?

N’hésitez pas à tout nous dire en commentaires, je ne manquerai pas de vous répondre.

Yan

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

( 3 commentaires )

  1. Poser les bonnes questions lors d’un sondage d’identifiacation des besoins ou de donner le goût de participer à un service offert sur le web

  2. bonjour,
    j’ai un cabinet intervenant en présentiel auprès d’entreprises.
    Je désire « basculer » mes interventions sur le web pour des motifs que je peux developper.
    J’ai connu votre blog par le biais de recherches sur le web. Vos propositions et suggestions sont toujours pertinentes et aisées à mettre en oeuvre pour un néophite de 64 ans. Mais pour mon besoins, je cherche une mise en oeuvre rapide d’un site sous wordpress et je ne trouve que des formations ou offres trop complexes pour moi, et pour ce qui est de cet article sur les accroches, je trouve que vous et vos collègues ne parler que trop peu des accroches ou de lettre de vente (plus squeeze et landing page) tournées vers le botb. Dons si vous pensez à cela, je suis interessé;
    CORDIALEMENT

    JEAN CLAUDE BIAUT

    • Paul #

      Bonjour Jean-Claude,

      Pouvez vous nous préciser ce que vous recherchez comme offre afin que nous puissions vous aiguillez? Vous pouvez utiliser le formulaire de contact pour détailler votre projet.

      Bien cordialement,

      Paul